Thématiques autour de l'énergétique des bâtiments

Le Blog Bilans-Thermiques.fr

Présentation des principales offres d'audits thermiques proposées sur le marché : éclairages pour faire le bon choix.

Comparer les études thermiques proposées sur le marché

Comparer les études thermiques proposées sur le marché

Choisir entre un DPE et un Diagnostic Thermographique

Le diagnostic thermique par thermographie ne remplace pas le Diagnostic de Performance Énergétique (DPE) obligatoire en France lors de la vente d'un logement ou pour la signature d'un contrat de location.

En effet, ces deux audits de performance énergétique offrent des finalités bien distinctes :

 

DPE

Faire réaliser un diagnostic de performance énergétique avant toute vente ou avant toute location est obligatoire.

Cependant, aujourd'hui encore le DPE ( diagnostic de performance énergétique ) n'a de valeur légale que par son existence et non par son contenu.

Hormis les deux étiquettes 'énergie' et 'énergétique', le diagnostiqueur qui effectue un DPE ne produit qu'une liste de recommandations destinées à diminuer les consommations d'énergies et de réduction des rejets de gaz à effet de serre.

Etiquette énergétique DPE  Etiquette energie DPE

Les données exprimées dans un DPE n'engagent pas le diagnostiqueur immobilier, ni le propriétaire d'un bien qui produit ce document lors de la vente de son bien, ni un bailleur dans le cadre d'une location.

 

Le DPE (diagnostic de performance énergétique) se base sur les élements relatif au logement audité, ceux-ci sont saisis dans un logiciel de calcul appliquant la méthode 3CL-DPE(3)

Le but du DPE est d'évaluer la consommation d’énergie d'un logement.

  • Le prix d'un DPE peut varier entre 120€ et 280€.

 

Diagnostic Thermographique

Le diagnostic thermographique cible davantage la valeur isolante du logement, il offre plus de détails techniques puisqu'il permet l'inspection visuelle en infrarouge de chaque mur, plafond, menuiserie.

Les déperditions, les ponts thermiques, les courants d'air autour des menuiseries, les défauts d'isolation ou malfaçons deviennent alors visibles à l’œil à nu.

Le diagnostic thermographique par caméra infrarouge permet de localiser avec précision des problèmes d'isolation et prévoir des travaux de rénovation pour économiser de l'énergie.

 

Les Tarifs DPE / Diagnostics Thermographiques

Quel que soit type d'audit que vous aurez choisi :

  • Le prix qui vous sera proposé peut dépendre de la qualité du bien immobilier à diagnostiquer : maison, appartement, immeuble.
  • La superficie est un second critère pris en compte.
  • Selon la localité ou le bien se situe, par exemple pour les logements isolés ou difficiles d'accès, un surcout de déplacement peut s'appliquer.

Des différences de coût sont donc possibles selon le diagnostiqueur choisi, il donc utile de faire établir plusieurs devis afin de comparer.

Les prix habituellement constatés pour un DPE ou un Diagnostic Thermographique restent relativement proches, comptez entre 120€ pour un logement de type studio, et jusqu’à à 320€ pour une maison comptant 6 pièces.

 

etude thermique par thermographie immeuble

 

Bilans-Thermiques.fr fait le choix ne pas proposer de DPE à ses clients, en revanche nous proposons une étude alternative car nous pensons que sa pertinence répond davantage aux personnes désireuses d'améliorer le bilan thermique de leur logement.

 

 Prendre connaissance des études thermiques proposées par Bilans-Thermiques.fr

- Le Bilan Thermique par Thermographie

- Le Contrôle Thermique avancé

 

 

L'humidité

L'humidité

Recherche de foyers de condensation et d'humidité par Thermographie

 

L'humidité : un ennemi pour votre santé et la salubrité de votre maison

L'humidité, la condensation dans les murs et plafonds sont des facteurs de dégradation très néfastes pour un logement, et ils sont les plus fréquents.

L'humidité affecte le bâti de votre maison et la condensation gagne les éléments intérieurs.

Il faut agir rapidement pour limiter les effets néfastes de l'humidité sur votre santé.

 

 

Différentes causes peuvent mener à un excès d’humidité dans un logement

  • La condensation

Ce phénomène est souvent constaté dans les logements trop-isolés et mal aérées ou non ventilés, ainsi la condensation se manifeste sous la forme de gouttelettes d'eau, de moisissures sur les murs et les plafonds.

 

  • Les fuites provenant de l’extérieur

L'eau de pluie pénètre dans votre maison par la toiture ou par ruissellement sur les façades.

 

  • Les fuites provenant de intérieur

Les appareils électroménagers telles que les machines à laver peuvent, lorsqu'elles elles sont mal raccordées aux réseaux d‘évacuation, génerer des fuites d'eau dans votre logement.

 

  • La capillarité

L’eau remonte à l’intérieur des murs par capillarité, il souvent constaté une sensation d'inconfort et l’humidité dans les pièces situées en rez-de-chaussée.

 

 

La thermographie pour localiser les foyers de condensation et les zones humides

La température de rosée est la température à laquelle il faut refroidir un volume d'air, à pression et humidité constantes afin qu'il devienne saturé (vapeur d'eau).

Ce point de rosée est calculé grâce à un hygromètre qui quantifie le pourcentage d’humidité dans l’air.

Humidité murs

 

 

 

En combinant l'utilisation d'une caméra infrarouge et d'un dispositif calcul du point de rosée, il est alors possible de repérer les sources de condensation en formation dans des murs, sols ou plafonds.

 

 

 

 

 

 

 

Technique et calculs à propos de la condensation et point de rosée

La condensation est la transformation en eau liquide de la quantité excédentaire de vapeur d'eau contenue dans un air saturé, où l'Humidité Relative = 100 %.

Le diagramme ci-dessous permet une lecture immédiate du point de rosée en fonction de la température ambiante et l'humidité présente dans l'air.

Lutter contre la condensation

La lecture du diagramme de Mollier s'effectue de la façon suivante :

Avec une température ambiante de 20°c, un taux d’humidité de 60%, le point de rosée serait atteint si température ambiante serait inférieure à 12°C.

 

Conseils techniques pour lutter contre la condensation et l'humidité dans un logement

  • Lors d'une construction neuve ou dans le cadre d'une rénovation, veiller à la continuité de l'isolation thermique

    • Pensez à ne pas négliger l'isolation des prises de courant, les passages de gaines, rebouchez les percements dans les murs, isolez les coffres de volets roulants.
    • Cela permettra d'éviter les ponts thermiques et les sources de condensations.

 

  • Prendre en considération les matériaux des murs existants lors de travaux de rénovation énergétique

    • L'utilisation d'un pare-vapeur peut être nécessaire pour se prémunir de la condensation interne.

 

 

  • S'assurer que le renouvellement de l'air d'un logement est adapté et suffisant

Ce point est particulierement important pour les nouvelles constructions qui deviennent encore plus étanches à l'air qu'autrefois.

 

L'efficacité d'une installation de renouvellement d'air VMC dépendra de l'étude et des calculs effectués au préalable :

- Choix d'une installation VMC performante de type simple ou double flux.

- Une puissance adéquate en fonction du nombre de pièces du logement.

- Dimensionnement et positionnement des bouches d'extraction d'air.

- Adaptez votre système de ventilation à votre type de chauffage, notamment pour les appareils à combustion.

 

 

  • Des gestes simples à observer au quotidien

      • Maintenez en permanence une température suffisante dans toutes les pièces, même dans les pièces inoccupées.
      • Aérérez régulièrements les pièces susceptible de générer de la condensation : salle de bain, cuisine.
      • Veiller au bon entretien et nettoyage des bouches de ventilation.
      • Eloignez légerement les meubles des murs afin l'air ne stagne pas et vous éviterez ainsi la formation de moisissures.
Le DPE : Diagnostic Performance Energétique

Le DPE : Diagnostic Performance Energétique

DPE : Le Diagnostic Performance Énergétique

 

Présentation 

Le Diagnostic de Performance Énergétique (DPE) est une étude qui a pour but de mesurer la performance énergétique d’une habitation.

Il s’inscrit dans la politique européenne pour réduire la consommation d’énergie des bâtiments ainsi que leur émission de gaz à effet de serre.

 

Le DPE apporte une estimation de la quantité d'énergie consommée dans le cadre d'une utilisation standardisée.

Ce document à une vocation informative puisqu'il est destiné à informer un futur acquéreur ou locataire d’un bien et permet de connaître par avance les charges relative au chauffage du logement audité.

Ainsi, un futur occupant pourra estimer les dépenses en énergie qu’il lui faudra intégrer dans son budget pour habiter le bien immobilier convoité.

 

Le DPE permet également de lutter contre la précarité énergétique des foyers n’arrivant pas à payer leurs dépenses d’énergie.

En comparant directement des annonces immobilières, le prix demandé pour le logement auquel s’ajoutent les dépenses en énergie, les futurs occupants peuvent adapter leur choix immobilier à leur capacité de remboursement sans surprise ultérieure.

Le DPE favorise la location et la vente de Bâtiments Basse Consommation (BBC) plutôt que les logements plus gourmands en énergie, il permet également d'inciter les propriétaires à améliorer la performance énergétique de leur logement avant la mise en vente ou en location.

La validité d'un DPE est de 10 ans.

 

Le DPE d'un logement quantifie la quantité d’énergie nécessaire pour :

  Chauffer un logement

  Le rafraîchir

  Produire l’eau chaude sanitaire

 

Un Diagnostic de Performance Énergétique décrit également le logement, ses équipements sanitaires, de refroidissement, de chauffage et de ventilation.

 

Obligations

Depuis le 1er janvier 2011, l'étiquette énergie doit être mentionnée dans une annonce de vente de logement.

Il appartient à un propriétaire-bailleur et à un vendeur de faire réaliser ce type de diagnostic dans le cadre d’une vente ou d’une mise en location d’un bien.

Ce document doit s’intégrer dans le dossier diagnostic technique : DDT lors de sa remise à un locataire ou à un acquéreur.

Le vendeur d’un logement est tenu de mentionner les informations énergétiques contenues dans le rapport d'étude dans la rédaction de son annonce immobilière.

 

La production d'un DPE par un vendeur est donc obligatoire pour un logement qui fait l’objet de :

  Location vide ou meublée

  Location de logement de fonction

  Bail professionnel

  Bail commercial

 

Que contient un DPE ?

 

Un rapport d'un DPE contient habituellement :

  Une estimation des consommations d’énergie, chiffrée en euros.

  Une étiquette Énergie indiquant la consommation d’énergie (de A à G pour un logement ancien et de A à I pour un logement neuf)

  Une étiquette Climat indiquant l’émission de gaz à effet de serre (de A à G pour un logement ancien et de A à I pour un logement neuf)

 

Il arrive parfois que le rapport mentionne des observations ou suggestions du technicien diagnostiqueur sur l’amélioration de performance énergétique du logement, mais ces mentions ne sont pas obligatoires.

Pour être valable, le DPE doit être réalisé par un diagnostiqueur agréé.

 

Le DPE produit une étiquette énergie

grade maison small

Celle-ci informe du nombre de KW/h (kilowattheures) par mètres carrés et par an qu’il faudra dépenser pour habiter le logement,

Le DPE donne une information vis à vis des factures énergétiques à prévoir.

 

 

La lecture d'une étiquette DPE est aisée

L'étiquette indique une estimation chiffrée en Euros et utilise un étiquetage énergétique de "A" à "G" : la classe énergie, également appelée "étiquette énergie"

La lettre "A" indique un logement ayant atteint un excellent niveau de performances énergétiques et à l'inverse, la lettre "G" signifie que le logement est doté d'une mauvaise isolation thermique.

 

Un code de couleur y est également associé, variant du Vert au Rouge

Pour les locaux d'activité, l'étiquette énergie varie de 'A' à 'J' et l'échelle de couleur du Vert au Noir.

a

Logement avec une consommation annuelle d’énergie pour le chauffage, l'eau chaude sanitaire et le refroidissement inférieure à 51 kWh/m2/an.

Les bâtiments Basse Consommation, dits BBC peuvent obtenir ce type de notation.

b Logement avec une consommation annuelle d'énergie comprise entre 51 et 90 kwh/m²/an.
c Logement avec une consommation annuelle d’énergie comprise entre 91 et 150 kw/m²/h.
d Logement avec une consommation annuelle d'énergie comprise entre 151 à 230 Kwh/m²/an.
e Logement avec une consommation annuelle d'énergie comprise entre 231 et 330 Kwh/m²/an.
f Logement avec une consommation annuelle d'énergie comprise entre 331 et 450 kwh/m²/an.
g Logement avec une consommation annuelle d'énergie comprise entre 451 et 590 kwh/m²/an.
h Logement avec une consommation annuelle d'énergie comprise entre 591 et 750 kwh/m²/an.
i Logement avec une consommation annuelle d'énergie supérieure à 750 Kwh/m²/an.
j

Logement avec une consommation annuelle d'énergie supérieure à 750 Kwh/m²/an.

 drapeau fr

Le DPE doit être fourni à l'acheteur lors de la signature du compromis de vente.

 L'article L 271-4 du Code de la construction et de l’habitation prévoit que le propriétaire à l'obligation d'annexer à sa promesse de vente ou à son contrat de location un dossier de diagnostics immobiliers.

 

Les évolutions du DPE

Le DPE à été plusieurs fois repoussé depuis le début d'année 2013, depuis Mai 2013 une nouvelle version du DPE est en vigueur.

 

Le DPE avant Mai 2013
    • Estimation de la consommation énergétique annuelle du logement diagnostiqué, exprimé en Kilo Watt Heures (kWh) et en euros.
    • Deux étiquettes énergétiques : la 1ère étiquette de A à G évalueait la consommation d’énergie par m²/ an et la seconde évaluait les émissions de gaz à effet de serre (GES)/m²/an.
    • Descriptif de la constitution et de l’isolation des éléments tels que les : murs, toiture, menuiserie, mode de chauffage.
 
Le DPE après Mai 2013

Le mode de calcul des consommations est doté de 30 nouvelles mesures complémentaires, telles que :

    • Evaluation des déperditions d’énergie liées à l'inertie des matériaux.
    • Prise en compte des masques / apports solaires.
    • Prise en compte des rendements des systèmes de chauffage et de production d’eau chaude sanitaire, telles que chaudières à condensation.
    • Prise en compte des dernières générations d'isolants thermiques.
    • Prise en compte des différentes offres d’abonnements et tarifications des énergies.

 

Chaque DPE doit comporter un numéro "ADEME".

 Les données recueillies et calculées seront ainsi centralisées.

 Une étude CLCV datant de fin 2012, début 2013, à montrée que seulement 23,47 % des agences immobilières présentaient de manière claire le DPE des biens qu'ils proposent.

 

Diagnostic Thermographique par Caméra Thermique

Diagnostic Thermographique par Caméra Thermique

Détecter les défaillances thermiques afin d'optimiser le bilan thermique de nos logements

 

Lorsqu'une isolation thermique est défaillante ou vieillissante celle-ci rend votre logement inconfortable et sur-consommateur d'énergie,

Au delà de générer des factures d'énergie inutiles et des perception d'inconforts : difficultées à maintenir une température ambiante suffisante dans une ou plusieurs pièces, les fuites et autres désordres thermiques relatifs à l'isolation peuvent avoir des effets néfastes pour votre santé : allergies, rhumes ...

 

Un logement inconfortable se caractérise le plus souvent par des sensations de froid, courants d'air qui apparaissent sans qu'il soit aisé de les localiser précisément.

 

Des problèmes de condensation peuvent également surgir rapidement et occasionner de nombreux dégâts dans une habitation :

  • Les enduits se transforment en salpêtre,
  • Des champignons et les moisissures se développent, ils engendrent le noircissement des peintures,
  • Les papiers peints se décollent et deviennent jaunâtres,
  • Les boiseries peuvent pourrir,
  • Ces effets sont néfastes pour la santé.

 

Un diagnostic thermographique opéré par thermographie infrarouge permet de localiser et quantifier ces problèmatiques afin de les traiter durablement.

A l'issue d'une étude menée par Bilans-Thermiques.fr vous disposez d'élements factuels qui vous permettront d'entreprendre les travaux correctifs nécessaires pour rétablir le confort de votre habitat tout en favorisant la réalisation d'économies d'énergie.

 

Logo Bilans-Thermiques.fr

Agences

Agence Paris : Rue Saint Honoré — 75001 Paris

Agence Lyon : Av. Leclerc — 69001 Lyon

Téléphones

01.84.20.77.00

04.28.29.67.00